Ma première fois

Les 26 et 27 octobre avait lieu Festi’Briques, une exposition 100% Lego à Villebon sur Yvette (en région parisienne). L’info m’était parvenue au cours de l’été et depuis, j’avais gardé l’idée d’y aller dans un coin de la tête. L’envie de m’y rendre était d’autant plus grande que je n’avais jamais assisté à une manifestation Lego. En plus, c’est le Grand Dôme de Villebon qui accueillait tout ça et je trouvais qu’avec un nom pareil, c’était super vendeur. Après pas mal d’hésitation, la décision était prise de prendre la route dimanche, direction l’Essonne.
Petite anecdote au passage: il a fallu s’arrêter faire le plein sur l’autoroute et j’avais bon espoir de tomber sur une station Shell afin de profiter de la promotion Lego du moment. Non seulement ce fut le cas mais en plus, la gentille employée de la station m’a offert le polybag que j’avais choisi! Pas de quoi sauter au plafond mais j’ai beaucoup apprécié le geste.
Comme je m’y attendais, trouver le lieu exact de l’expo na pas été de tout repos et il faut bien avouer que voir enfin le Grand Dôme était assez libérateur!
Ça commençait plutôt bien: de nombreux drapeaux publicitaires flottaient au vent (Lego France étant partenaire de l’événement) et indiquaient l’entrée. A peine rentré dans le hall d’accueil, on tombait directement sur une Formule 1 à l’échelle 1 entièrement constituée de Lego et ça, faut reconnaître que ça en jette. Et surtout ça met l’eau à la bouche: on imagine que l’expo en elle même va regorger d’autres merveilles dans le genre… En tout cas ça motive et ça aide à faire passer le prix du billet (6 euros quand même).
Une fois à l’intérieur, la vision d’ensemble est assez déroutante: les gradins totalement déserts donnent un forte impression de vide, les stands semblent vraiment clairsemés et le peu de visiteurs présents (nous sommes sur l’heure du midi, c’est donc logique) n’arrange rien à cette vue générale. L’affiche annonçait plus de 6000 m² mais primo, la surface au sol m’a semblé plus petite et surtout deuzio, à quoi bon avoir à sa disposition une telle superficie si c’est pour ne l’utiliser qu’en partie? Ce que je veux dire c’est qu’à mon avis, potentiellement, on aurait pu mettre deux fois plus d’exposants sans problème! A cet instant, je dois dire que je craignais de faire le tour de la salle beaucoup trop rapidement. Force est de reconnaître que si on prend vraiment la peine de s’attarder sur chaque stand, on peut s’occuper quelques heures sans difficulté. Ce n’est d’ailleurs pas évident de conserver sa concentration tout du long et j’admets qu’au bout d’un moment, on n’accorde plus assez d’attention à certaines mises en scène qui pourtant le mériteraient.
Mon sentiment global reste partagé: d’un côté certains exposants donnaient vraiment l’impression de s’ennuyer comme des rats morts. On aurait bien eu envie de leur dire: « Eh les gars, personne ne vous a forcé à venir. Si ça vous gonfle, fallait rester chez vous! » D’un autre côté, certains passionnés étaient souriants, affables et semblaient intarissables lorsqu’ils parlaient de leur hobbie. Et ça, ça fait plaisir!
Un autre point m’a chagriné: certaines créations étaient pleines de poussières, voire crasseuses! C’était si compliqué de passer un petit coup de plumeau avant d’exposer?! Heureusement certains fans ont su habilement sortir du lot. C’était le cas du stand Puissance Brick: le créateur d’un diorama (pas le plus impressionnant mais sûrement le plus réfléchi de tous) fournissait des explications orales à chaque curieux venu s’arrêter afin de l’aider à mieux cerner les subtilités de son décors. Ainsi en l’écoutant, on se rendait compte que rien n’avait été laissé au hasard: toutes les scènes étaient liées entre elles par un fil conducteur. Et pour renforcer le tout, il fournissait une feuille de journal (créée par ses soins j’imagine) dont les gros titres faisaient directement référence à son diorama. Vraiment bien vu et très original. J’ai adoré.
Avant de quitter définitivement les lieux, une deuxième partie (beaucoup plus petite) avait été réservée aux vendeurs. Une bonne dizaine de marchands se partageait la pièce et pour tout dire, je m’attendais à des prix archi abusés mais je dois admettre m’être bien trompé: les tarifs n’étaient pas les meilleurs que l’on puisse trouver mais n’avaient rien de scandaleux. C’était aussi l’occasion de dénicher des pièces à l’unité ou encore la Minifigure tant recherchée. (J’ai même trouvé la petite boîte « Army Men – Toy Story » pour 10 petits euros; la famille des minifigs s’agrandit!)
Au final je ne peux que rester un peu sur ma faim. Le côté amateur ressortait vraiment beaucoup (j’en veux pour preuve ces ignobles barrières de séparation disgracieuses aux couleurs criardes vraiment mal placées car empêchant vraiment trop les spectateurs de s’approcher). C’est d’autant plus frustrant que Lego France participait à l’organisation et franchement quand on s’appelle Lego, il me semble que l’on dispose de moyens logistiques bien plus professionnels. Là je cherche encore en quoi Lego a apporté son soutien… (un peu de pub certes et deux pauvres stands pour que les gosses passent un peu de temps mais ça me semble bien léger quand même). Je terminerai sur un détail qui illustre assez bien le manque d’implication de la part de Lego: de grandes banderoles The Lego Movie étaient accrochées par endroit pour habiller un peu la salle. On y voyait un énorme logo et c’est tout. En tant qu’Afol, je sais qu’il s’agit d’un film qui sortira au ciné l’année prochaine. Mais je me mets à la place d’une mère de famille lambda, est-elle aussi bien renseignée que moi? Je ne pense pas. Dès lors n’aurait-il pas été judicieux d’apposer sur les affiches une mention « en salles le 19 février 2014 » histoire de rendre le message vraiment pertinent? En tout cas, ça me conforte dans le fait de penser que Lego n’en avait pas grand chose à faire de cette expo. C’est regrettable.

Publicités

4 réflexions sur “Ma première fois

  1. Merci beaucoup pour vos compliments. En effet, j’ai réalisé moi-même le journal 😉 Et tout l’intérêt d’exposer est d’échanger avec les visiteurs. Au plaisir.

    • Pour la petite histoire, je suis aussi mordu de catch et le plus drôle c’est que lorsque vous m’avez dit être fan de catch, j’ai cru que c’était une boutade!
      Quelqu’un qui aime le catch ET les Lego ne peut être qu’une personne de bon goût! 🙂

  2. Dommage qu’il y ai eu un manque de motivation de certains et que LEGO ai juste sponsorisé le tout, ça aurait pu être mieux.
    Tu as pris quelques photos?

    • Les organisateurs semblent satisfaits malgré tout et je pense surtout qu’ils vont tirer pas mal d’enseignements pour leur future expo. Après tout, ce n’était que leur première!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s