Encore un concurrent!

Bien que leader absolu dans le domaine de la brique plastique, Lego doit malgré tout faire face à une certaine concurrence. Des marques comme Mega Bloks ou Kre-o tentent tant bien que mal d’arracher à Lego quelques parts de ce juteux marché, sans toutefois parvenir à ébranler le géant danois. Pourtant il était permis de croire que le poids de certaines licences populaires (Barbie, Skylanders, Halo…) aurait pu donner un véritable coup de pouce pour se faire une place face à Lego mais il faut se rendre à l’évidence: les consommateurs -dans leur ensemble- préfèrent largement se procurer l’authentique brique, la seule, la vraie, l’originale! Il suffit de regarder la composition des rayons dans les boutiques de jouets et autre grandes surfaces pour s’en convaincre.
J’ai pourtant découvert hier l’existence d’un nouveau venu sur le marché et il se nomme Stack Down. Etant fan de catch (eh oui, une tare de plus à mettre à mon actif; avec en plus les Lego, ça commence à faire de moi un sacré dégénéré!), j’ai appris, en regardant la dernière émission en date, que la WWE s’était elle aussi lancée dans la production de simili Lego.
Les figurines permettent de reconnaître au premier coup d’oeil les diffèrents catcheurs représentés mais j’avoue rester de marbre face à ce rendu. Pour être clair, je trouve ça plutôt moche et en plus, il n’y a pas grand-chose à construire. A mon avis, encore un qui va se casser les dents.
Si seulement Lego pouvait passer un partenariat avec la WWE…

Publicités

Une réflexion sur “Encore un concurrent!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s